Tout sur l'immobilier à Besançon et alentours
vendre en viager à Besançon
Vendre un bien

Les 7 atouts de la vente en viager

La vente immobilière en viager ne jouit pas d’une bonne image aux yeux du grand public. Pourtant, pour le vendeur, ce type de transaction est particulièrement intéressant. Il permet en effet de bénéficier d’un revenu complémentaire à une période de la vie où les entrées d’argent sont généralement moindres. Vous vous demandez si le viager est vraiment une bonne affaire ? Voici 7 arguments pour vous convaincre de l’intérêt de vendre en viager à Besançon.

Qu’est-ce que la vente en viager ?

Lorsqu’un propriétaire vend son appartement ou sa maison en viager, il en transfère la propriété à l’acheteur. Ce dernier verse alors une rente au vendeur jusqu’au décès de ce dernier. La valeur du bien immobilier résulte donc de la somme des versements de l’acquéreur et non d’une estimation.

Il y a deux types de viager. Dans un viager sur une tête, le versement de la rente cesse au décès du vendeur. S’il est à plusieurs têtes, le versement de la rente cesse au décès du dernier occupant du logement. Seul un propriétaire en bonne santé peut vendre en viager à Besançon.

Ce mode de fonctionnement a valu au viager une mauvaise réputation. La durée du contrat étant égale à la durée de vie du crédirentier (ou vendeur), beaucoup de gens l’assimile à une spéculation sur sa longévité. En réalité, il faut plutôt assimiler ce type de vente à un placement d’épargne particulier.

vendre en viager à Besançon

7 bonnes raisons de vendre en viager à Besançon

Vendre en viager à Besançon est bien plus intéressant pour un propriétaire qu’une vente immobilière classique pour plusieurs raisons :

  1. Le vendeur a une rente assurée. L’acheteur verse en effet un capital initial, le bouquet, puis une rente. C’est donc un complément de revenu appréciable, surtout si une clause indexe cette rente sur le coût de la vie.
  2. Le vendeur reste dans son logement quand le contrat de vente stipule un droit d’usage et d’habitation, ce qui est le cas le plus courant. Il en conserve donc l’usufruit. Même si le bien immobilier vendu est une résidence secondaire, vous conservez le droit de vous y rendre quand vous le souhaitez. Si le contrat contient une clause d’abandon de jouissance, le vendeur peut décider de la faire appliquer et de ne plus habiter les lieux. La rente est alors revalorisée jusqu’à 40%.
  3. Vendre en viager à Besançon permet de percevoir régulièrement des versements au lieu d’une grosse somme versée une fois. Gérer le produit d’une vente immobilière classique n’est pas toujours aisé. En recevant régulièrement une rente, vous améliorez votre quotidien sans avoir à gérer des placements plus ou moins sûrs.
  4. La taxe foncière ainsi que les travaux de réparation et de rénovation de taille sont à la charge de l’acquéreur, puisqu’il est devenu propriétaire du bien.
  5. Lorsque le contrat le prévoit, le conjoint survivant continue à recevoir la rente totalement ou en partie. Cette clause n’est valable que pour les couples mariés.
  6. Vendre en viager à Besançon ne présente pas de risque. En cas de non versement de la rente (décès ou difficultés financières de l’acheteur, refus des héritiers de garder le viager, etc.), il y a annulation de la vente sans obligation de rembourser les sommes perçues.
  7. La rente viagère bénéficie d’une exonération partielle d’impôts. L’abattement dépend de l’âge du vendeur et peut atteindre 70% après 70 ans.

Sachez cependant que vous pouvez être taxé sur la plus-value suite à la vente en viager d’un logement qui n’est pas votre résidence principale si vous en êtes propriétaire depuis moins de 30 ans.

Vendre en viager à Besançon est donc avantageux à plus d’un titre pour un propriétaire. Allez-vous vous laisser tenter par cette possibilité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *